ON FAIT QUOI À DUNKERQUE CE WEEK-END ? {1 – 2 Avril }

 

Hello les kids !

Ne vous inquiétez  pas, on ne vous fera pas de blagues pour le programme de ce week-end ! En tous cas, c’est sûr, vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer !UMSNuBhJoMaUwbu973V575L55IA@442x306

♥ C’est le premier dimanche du mois, vous êtes les bienvenus au LaaC

La Co Pinard’s Cup 

Co Pinard’s Cup inscriptions à partir de 13h30 dans le Bassin de l’Arrière port devant la CUD. Tarif 2€ par personne. Les délires les plus fous sont attendus sur le bassin, course d’OFNI (Objets Flottants Non Identifiés), de paddle, course des champions de l’ABCD. L’événement rassemblera les amoureux du carnaval et du nautisme…

 Nouvelle exposition ! « Tous Pirates ? » au Musée Portuaire

arton967.png

Corsaires, flibustiers et pirates. Du réel à l’imaginaire.
Si vous croyez que Jolly Roger est un joueur de basket, qu’Henry Morgan est un musicien rock et que Grande Gueule est votre voisin de palier, cette nouvelle exposition est pour vous !

L’exposition aborde les idées toutes faites sur les pirates, les corsaires et les flibustiers pour dépoussiérer ces images déformées par la légende ou les médias. Elle explore les parcours de personnages bien réels, du passé ou d’aujourd’hui, dont les activités sont dépeintes comme des exploits ou des crimes.

Loin d’opposer les genres, l’exposition questionne les frontières entre le permis, le toléré et l’interdit par nos sociétés, à toutes les époques. Elle met en lumière les conditions d’émergence de la piraterie et son lien avec un climat d’instabilité mondiale. Elle fait aussi la part belle à l’imaginaire à travers la BD, le cinéma, le jeu…

Exposition à aborder de 0 à 99 ans !

Du 24 mars 2017 au 7 janvier 2018 –

Tarifs normal : 4€, réduit (enfant, demandeur d’emploi) : 3€, famille : 10€ –

Plus d’information : Musée Portuaire

Au Bateau Feu, Danse et vidéo, spectacle jeune public Un cerf au sabot d’argent à 17h samedi 1er avril  (Tarif 5€)

Entre poésie et merveilleux, un spectacle à la frontière du réel et de l’irréel.

Nathalie Baldo propose une adaptation libre d’un conte russe qui évoque la solitude, les profondeurs de la forêt l’hiver et la vie animale. Un paysage enneigé, des histoires racontées au violoncelle, un personnage féminin, un vieux chasseur. Lui part sans cesse et revient ; elle, reste seule et rêve aux histoires qu’il lui a racontées, surtout celle du cerf au sabot d’argent.

Contre le désenchantement du monde, ce spectacle mêle la poésie et le merveilleux. Outre le récit, il s’agit de laisser le spectateur être touché d’abord par les émotions, son attention orientée vers ses impressions sensorielles. Pour créer cet univers assez cinématographique, la chorégraphe associe la danse, les objets, la musique et la vidéo.

Sur le plateau, un espace vide et de la neige, une maison de verre, des peaux de bêtes qui s’accumulent, un bestiaire fabuleux. Des projections d’images jouent sur les dimensions et les échelles de grandeurs et font basculer entre le rêve et la réalité. La musique crée un environnement sonore qui réveille l’imaginaire. Autant d’éléments réunis avec beauté pour nous laisser porter par le rêve.

Crédits photos : © La pluie qui tombe

Bon week-end !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s